La douceur relative de la soirée (il fait tout de même 7°) m'a donné envie de préparer une petite salade hivernale pour le diner : Topinambours aux noisettes.

salade_topinambours

 

La recette : Personnellement je pèle les topinambours mais il paraît que c'est meilleur avec la peau, à vous de voir. Les faire cuire 15 min dans une casserole avec moitié eau moitié vin blanc salée. Les laisser refroidir et les couper en rondelles.

 

Sur une assiette disposer des feuilles d'endives et batavia, les rondelles de topinambours et  une généreuse poignée de noisettes - piémontaises sinon rien ! - préalablement torréfiées au four.

Pour la vinaigrette : huile de noisette, vinaigre de cidre, un filet de jus de citron, sel, poivre.

 

Une salade qui n'appelle pas le silence car tout craque, croque ou croustille sous les dents...

 

Nous l'avons déclinée en trois temps : -  1er mouvement : flute et harpe, tout en douceur et harmonie avec de l'Etivaz – 2e mouvement : tambours et trompettes, le Roquefort Baragnaudes en fait une salade relevée et pimpante  – 3e mouvement : violons et contrebasses, le Truffier apporte de l'onctuosité et néanmoins tout le tempérament de la truffe.

 

Et voilà comment une salade qui s'annonçait légère prend des notes tout de suite plus caloriques après un passage dans la boutique aux mille tentations de Cyrille Lorho, notre MOF ès affineur de Strasbourg. Il est vrai que ce Truffier est un véritable « pousse au crime » envers la balance tant c'est crémeux, rond en bouche et pourtant vif par son parfum de truffe... bref, c'est tout simplement bon et on en reprendrait volontiers un morceau, tout petit !

 

Au Vieux Gourmet : 3 rue des Orfèvres – Strasbourg