Dans un quartier calme et complètement excentré, on ne vient pas par hasard chez les funambules !
Pas franchement éblouie par le sourire du serveur, je l’ai plus été par le cadre et par les plats. Le décor est plutôt épuré avec des tableaux grands formats qui apportent une touche de couleur et d’exotisme. L’ensemble est harmonieux et reflète une certaine la sérénité, à l’image des plats qui nous ont été servis. Bien que dans une relative petite salle, les tables sont suffisamment espacées pour avoir un sentiment d’intimité.

20180712_133931

 

 

 

 

 

 

 

 

La carte très courte – 3 entrées / 1 viande, 1 poisson / 2  desserts / assortiment de fromages de la maison Lorho - et la formule menus simplifient les choix. Une cuisine de marché avec des produits locaux et de saison dont la liste des producteurs, sélectionnés avec attention, est mentionnée en première page de la carte : j’aime ! On sent d’emblée la volonté de faire bien et maison, jusque dans le pain – excellent au demeurant. Les légumes ne sont pas juste un élément de décoration, ils ont leur part entière dans l’assiette ce qui rend les plats gourmands.

Gaspacho de concombre

Tartare de canard

Nous avons gouté en entrées : le gaspacho de concombre avec sa glace de chèvre et son huile de cacahuète, frais et désaltérant. Le tartare de magret de canard, mayonnaise au yuzu, avec ses légumes grillés et huile de menthe, léger, gouteux même si le yuzu apportait plus une note de fraicheur que de goût.

 

 

20180712_130955

20180712_131008

En plat : Le paleron de veau cuit lentement avec une déclinaison d’aubergines et un condiment câpres-raisin. A voir comme ça, avec le jus de réduction de viande cela peut paraitre un peu roboratif, mais non, le condiment apporte une vraie touche d’originalité. Le cabillaud sur lit de petit épeautre au basilic thaï, haricots frais, salicorne et bouillon Phô ; un petit goût de cuisine tendance vietnamienne qui a ravi mes papilles et mes souvenirs de voyage. 

20180712_132722

 

20180712_132734

 

En dessert : Abricots rôtis au poivre, ganache au chocolat au thé vert, et crème glacée au riz. J’ai retenu la fraicheur et la légèreté de ce dessert plus que les parfums annoncés. Myrtilles avec une crème à la citronnelle et un sorbet yaourt pour continuer sur la touche exotique.

La proposition de vin au verre était bienvenue et en parfait accord.

Nous avons découvert une cuisine expressive, tout en équilibre qui mérite que l’on y retourne. A très bientôt !

Les funambules : 17, rue Geiler à Strasbourg – Tel 03.88.61.65.41 – ouvert du mardi au samedi
Formules du midi entrée/plat ou plat/dessert : 20 € et entrée/plat/dessert : 24€