J’ai une sœur qui depuis toujours dit tester les pâtisseries avec leurs éclairs. Grand classique de la gourmandise française s'il en est, je ne lui donne pas tout à fait tort car il est souvent malmené et trop rarement sublimé.

Petit retour sur l’histoire de ce gâteau originaire de Lyon que l’on appelait au XIXe S "bâton de Jacob". Confectionné sur une base de pâte à choux, il est fort probable qu’Antonin Carème en retravaillant les duchesses en forme de doigt  ait concocté ce délice  "si bon qu’il se mange en un éclair".

Bref, pour ma sœur  la référence est l’éclair au café pour ma part ce sera éclair au chocolat même si parfois je succombe aussi aux charmes de parfums plus exotiques. J'ouvre donc une chronique qui sera mise à jour au fur et à mesure de dégustations qui auront réellement flatté mon palais par leur choux craquant, bien doré,  et leur crème légère et surtout gouteuse.

Alors à Strasbourg, un bon éclair au chocolat, on en trouve où ?

Jusque-là ma référence allait à celui de chez Stein (rue du Vieux marché aux poissons), pour sa crème veloutée, souple, fondante  et ronde presque comme une mousse bien chocolatée. Pour le coup on le mange en un éclair. Mais son goût persistant fait qu'il se suffit à lui-même !  

Hier, par hasard, au retour du marché je me suis arrêtée chez Ziegler, histoire de trouver un dessert pour réchauffer mon âme de ce premier froid glacial. Il faut dire que dans cette pâtisserie tout est appétissant sous l'éclairage lumineux qui flatte la marchandise joliment présentée.  Et là je vois un éclair très cuit, assez foncé, à la pâte cannelée et un glaçage plutôt mat… visuellement intéressant.

Retour à la maison, installée devant le 13 heures avec un thé bien chaud et là – je sais que mon égoïsme va vous décevoir – la guerre en Syrie et autre ouragan Sandy ont quitté la Une tant j'ai été étonnée en croquant dans cet éclair : Croc à fait le chocolat sous ma dent ! Parce qu'au milieu du choux se cache une fine plaque de chocolat de couverture posée sur la crème. Cette petite surprise apporte encore plus de texture, renforce le gout du chocolat avec une petite touche d'amertume.  Et là, le monde peut bien s'écrouler autour de vous, vous n'avez d'yeux (ou Dieu) que pour votre éclair !