Lors de notre escapade lyonnaise nous avons fait un tour aux halles Paul Bocuse, le temple du bon : écailleurs, bouchers, charcutiers, quatre-saisons, fromagers, pâtissiers… la tête nous tourne tant tout fait envie. Nous avons craqué pour quelques produits locaux comme un joli Jésus (que nous mettrons ne mettrons pas dans la crèche...), des faisselles de fromage blanc et des quenelles. Chez Giraudet, qui ne vend que ça, le conseil du jour était des quenelles à la crème de topinambour. Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous cette excellente idée.

Pour 4 personnes, éplucher 500 gr de topinambours. Faire revenir un oignon  émincé et une gousse d'ail écrasée dans un peu d'huile d'olive, ajouter les topinambours coupés en dés. Ajouter ½ litre de bouillon de volaille - personnellement je suis maintenant addict au bouillon Ariake qui a la particularité de ne pas être salé, on peut ainsi mieux le maitriser – sel poivre et un gros bouquet de persil  grocièrement ciselé. Laisser cuite ¼ d'heure.

Pendant ce temps-là faire cuire les quenelles à la vapeur pendant 15 min et des pates ou du riz en accompagnement. Pour nous ce sera des spaghettis égouttés avec une cuillère d'huile de noisette.

Une fois les topinambours bien cuits, les passer pour éliminer le bouillon (qui sera récupéré pour une soupe…) Passer le tout au blender avec une belle cuillère à soupe d'huile de truffe, 20 cl de crème fraiche, pour obtenir une crème bien lisse et joliment verte du fait du persil, le cas échéant rajouter un peu de bouillon si vous la souhaité plus liquide.

Une nouvelle recette simple, rapide et divinement gourmande.

quenelle