En ce week-end de novembre bien printanier, nous avons fait une petite escape à la Belle Vue à Saulxures. Une valeur sûre de notre versant vosgien pour trouver bonne table, charme et repos.

La formule « coup de cœur » choisit comprend la nuitée, le diner « autour du marché » composé de quatre plats avec ses vins et le petit déjeuner. Je ne sais pas si je me réjouis pour la cuisine, pour les confitures redoutables du petit dej ou simplement de passer une soirée au calme … finalement ce sera pour un peu tout ça à la fois et vous allez vite comprendre pourquoi.

Niché dans ce village sans attrait particulier, c'est avec plaisir que nous avons rejoint une chambre en mezzanine avec un agencement très douillet, une décoration sobre et efficace et un petit balcon pour profiter des lueurs du soir. Petit clin d'œil aux numéros de chambre qui sont symbolisés par les aiguilles d'un cadran de montre.

La salle de restaurant est également sans chichi : tons neutres, boiseries contemporaines, une certaine douceur que vient compléter la flambée de la cheminée.

Sur les tables, exit le traditionnel beurrier remplacé un petit plateau avec trois coupelles, huile d'olive, sel et poivre pour faire trempette avec son bout de pain. Le diner commence par une soupe de carotte et son écume de coco en guise d'amuse-bouche, classique mais qui donne le ton à ce repas.

En entrée : - Foie gras de canard mi-cuit et sa confiture d'ananas. Le foie gras tranché épais et encore frais reste un peu ferme sous le couteau mais en bouche son assaisonnement apportera une certaine vivacité à l'acidité et au sucré de la confiture. - Pétoncles roulées à l'huile d'herbes sur lit de risotto et endives aux noix. J'ai été très surprise par les pétoncles froides et fermes qui contrastent avec le crémeux et l'onctueux du risotto et apportent finalement une certaine fraicheur à cette entrée. - Le cœur de rumsteck en tartare, bibeleskäse parfumé à la pancetta. basilic et coriandre. Le tartare est coupé en petits cubes comme je l'aime et la sauce fromage blanc aux herbes vient le titiller tout en fraicheur et en légèreté. Une petite tuile de pain apporte la note croustillante.

En plat :- trio de cochonnailles composé de boudin noir sur lit de pommes parmentier, très doux, excellent ; un morceau d'échine grillé coupé épais et un peu sec qui aurait mérité d'être sur un lit de mâche ou de cressonnette ; des joues confites sur lit de choucroute, fondant et juteux.
- Saumon sur lit de pois chiches au curry, lait de coco et pointe d'agrumes. Si le poisson n'était pas parfaitement cuit, je me suis régalée de la pétillante association entre la coco et le fondant des pois chiches.

Pour finir : - plateau de fromage de chez Cyrille Lohro. Là, je dois avouer que le plateau était plutôt sobre et les fromages pas aussi affinés que ce à quoi Maitre Lohro nous a habitué. - Chocolat noir léger, crémeux à la badiane et cannelle, glace café. Le pavé de chocolat droit, intense sur une fine couche croquante, le crémeux parfumé à s'en lécher les babines et la glace de couleur claire cache un café fort et peu sucré. Très bel équilibre pour terminer. - Clémentines et pamplemousse avec un sirop gingembre citronnelle, crème fouettée et un sorbet agrumes. Je finis ce repas sur une note exotique, fraiche et gourmande, tout ce que j'attends d'un dessert !

C'est repus que nous regagnons notre chambre. Le lendemain matin, levée des stores et le soleil inonde le lit. Impossible d'en sortir tant ces grandes ouvertures sur un ciel bleu et les rayons qui caressent la peau sont à cent lieux de mon quotidien, il faut en profiter. Jouissons de l'instant présent... Tout de même, ne ratons pas le petit-déjeuner !

Un petit déjeuner très classique, qui ravira les amateurs de pain (excellent), beurre et confitures. Certes dans un coin, il y a un petit plat de charcuteries, un fromage spécialement choisit pour la clientèle allemande tant il est fade et une jolie salade de fruits frais, sans oublier les yaourts du Climont et les jus de fruits de chez Milliat mais l'essentiel reste le fait maison : les redoutables confitures. Entre la framboise exubérante, la fraise douce, la myrtilles acidulées et la figue entière trop gourmande... mon cœur balance. Vous en reprendrez bien une tartine ?

Hotel restaurant la Belle Vue – 67420 Saulxures – T 03 88 97 60 23
Formule coup de cœur en chambre mezzanine 115€/pers