Promo sur l’ananas en ce moment sur les étales…

Certes cela n’est pas très slow mais c’est quand même fort bon et apporte tout de suite un rayon de soleil dans la cuisine dominicale.

Au menu : filet mignon à l’ananas avec un riz au safran et un sorbet ananas aux épices.

Pour une question d’organisation nous allons commencer par le sorbet.

Sorbet ananas aux épices relevées

Mélanger 150 gr de sucre cristallisé, 5 gr de stabilisateur (pour la conservation si toutefois les gourmands ne s’en chargeaient pas avant !) avec 50 gr glucose (pour l’onctuosité) et 10 cl d’eau. Remuer jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Laisser reposer 1h (pour faire agir le stabilisateur).

Dans un autre bol, passer au blender - ou mieux à la centrifugeuse – l’ananas frais pour récupérer 400 gr de pulpe.

Dans un mortier écraser 1 cuillère à moka de poivre sechuan et une de bais roses, 1 pointe de macis en poudre, 1 cube de gingembre frais râpé, les graines de 5 gousses de cardamome. Les laisser macérer dans la pulpe d’ananas avec quelques filaments de safran (exhausteur de goût pour un fruit qui n’en a pas trop !) pendant une bonne heure.

Mélanger les 2 bols en filtrant l’ananas pour récupérer les graines puis passer à la sorbetière.

Filet mignon de porc à l’ananas

Pour 4 personnes : 1 filet mignon de 500 gr, 1 gros oignon, 3 gousses d’ail, 1 verre de vin blanc, sauce soja, huile de sésame, un gros cube de gingembre frais, 1 citron, piment, 100 gr de fromage blanc.

Couper le filet mignon en tranches et le faire revenir dans une sauteuse, ajouter l’oignon coupé en lamelles, les gousses d’ail pressées. Déglacer la casserole avec le vin blanc. Saler avec de la sauce soja (à convenance). Ajouter le morceau de gingembre frais râpé, la belle pincée de piment et jus d’un citron. Laisser mijoter 45 min.

Ajouter l’équivalent de ¾ d’ananas frais épluché et coupé en cubes et le fromage blanc pour lier la sauce. Laisser mijoter encore 10 petites minutes. Avant de servir ajouter un trait d’huile de sésame.

ANANAS2

Riz façon risotto au safran

200 gr de riz type carnarolli, 1 oignon, 1 verre de vin blanc, 1 litre de bouillon de poule, 150 gr de fromage blanc, 1 gr de safran

Mélanger les filaments de safran dans le fromage blanc et laisser macérer le temps de la cuisson du riz. Comme le safran ne doit pas cuire, pour exalter tous ses arômes il est recommander de le faire macérer soit dans le bouillon froid soit dans de la matière grasse pour mieux les répartir dans le plat à la fin de la cuisson.

Faire revenir l’oignon coupé en fines lamelles et le riz dans une sauteuse jusqu’à ce que le riz devienne translucide. Rafraîchir avec le verre de vin blanc. Lorsque celui-ci est évaporé continuer la cuisson en ajoutant petit à petit et au fur et à mesure le bouillon. Lorsque le riz est cuit et le liquide totalement évaporé, ajouter le fromage blanc au safran, bien mélanger et servir aussitôt.