C’est dans un décors chaleureux, très axé sur l’éclairage, qui nous nous retrouvons autour d’une tablée joyeuse toujours prête à échanger potins et derniers scoops…

Notre spécialiste es-décoration de table, championne de France svp, apprécie le chemin de table discret, la disposition épurée et surtout le pliage des serviettes : roulées dans toute leur largeur.

L’accueil est aimable et le service efficace. La carte se veut du marché avec le choix entre cinq entrées et cinq plats, ce qui offre de belles alternatives.

En amuse-bouche nous avons eu une crème de champignons et un confit de poireaux au haddock très frais et croquant.

Parmi les entrées,  nous avons goûté : - Le homard d Acadie cuisiné en minestrone avec son bouillon des carcasses au pesto. Nous avons tout trouvé et bien identifié sauf...le homard. Le faisant remarquer nous avons eu le droit à quelques petits morceaux en prime. Ouaif, un minestrone de poisson, quoi ! – Le gâteau d’endives caramélisées au reblochon et quelques copeaux de vieux Jabugo Serrano. Les endives cachent un cœur moelleux de reblochon et l’équilibre entre le sucré-salé-amer est très délicatement maîtrisé. – L’escalope de foie gras de canard poêlée avec une réduction de Muscat de Beaumes de Venise, servie avec une compotée trop épicée qui attaque la bouche et éclipse le foie gras par ailleurs cuit à point.

Parmi les plats, ont été appréciés : - Le Streussel de saumon à la moutarde ancienne servi avec des lentilles à la Morteau et crème au lard paysan. Très intéressant ce streussel de moutarde à l’ancienne qui couvre le saumon, tout comme la chips de lard croustillante. – Le rognon de veau et croustillant d’andouillette avec sa potée de légumes racines, une pointe de raifort. Une association très joliment présentée avec l’aumônière d’andouillette délicatement posée sur le rognon cuit rosé, comme il se doit. Les légumes racines, ce soir-là, se sont transformés en purée de carottes – L’onglet de bœuf rôti à la plancha, pommes de terre boulangères et légumes confits.  Très généreusement servi, l’onglet tout comme son lit de légumes sont fondants.

Nous n’avons pas pris de dessert, je ne pourrai donc pas vous commenter ce qui pourtant me faisait un joli clin d’œil sur la carte comme le pets de nonnes au Nutella, chocolat chaud à boire à la mousse vanille ou le moelleux et ganache au chocolat, glace et lait d’amandes… il faudra donc revenir ! 

L’assiette du vin – rue de la Chaîne à Strasbourg

La formule entrée-plat-dessert pour 31.50 € - entrée-plat pour 25 €

L_assiette_de_vin_endives  L_assiette_de_vin_rognons
les endives                  les rognons          

L_assiette_de_vin_saumon  L_assiette_de_vin_onglet
le saumon                   l'onglet