Me revoilà avec les fèves de tonka que je ne cesse d’essayer d’associer…

Si je partage cette recette c’est que j’ai trouvé que la tonka, avec son parfum de cuir mouillé et de sous-bois, devient presque un exhausteur de goût pour les morilles !

Une fois de plus pas de photo car un risotto prêt n’attend pas et l’idée de manger froid me rebute quelque peu …

Donc la méthode pour 3 à 4 pers :

Tout d’abord réhydrater un belle poignée morilles sèches en les faisant bouillir 7 min puis les rincer 2 fois à l’eau claire.

Préparer un litre de bouillon de volaille (fait maison ou en cube… up to you !)

Dans une sauteuse, faire revenir dans une belle noix de beurre un gros oignon émincé et 150 gr de riz (carnaroli ou arborio) jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents. Ajouter un verre de vin blanc. J’ai ajouté la chair ½ potimarron coupée en cube. Poivre, thym, une belle gousse d’ail écrasée.

Puis au fur et à mesure de l’évaporation continuer la cuisson en ajoutant du bouillon de volaille petit à petit. Lorsque l’on voit que le riz commence à être presque cuit (attention il doit rester au final al dente) ajouter les morilles coupées en deux  une petite dose de bouillon et lorsque le liquide est absorbé et le riz cuit à souhait, ajouter une belle cuillère à soupe de crème fraîche (les italiens préfèreront du mascarpone), 30 gr de parmesan râpé  et une fève de tonka râpée.
Bien mélanger et servir immédiatement.