Après la visite à la ferme Andrès il nous fallait trouver un restaurateur qui cuisine ses légumes. Il ne faut pas chercher bien loin tant bien des chefs strasbourgeois fréquentent cette adresse.

La Cocotte, en plein centre de la Robertsau, est une adresse proprette sans charme particulier mais avec une ardoise du jour généreuse comme sa chef Julia qui a repris cette affaire il y a moins d’un an, et sa jolie petite terrasse quand le temps le permet. Avec notre grande tablée, nous avons pu apprécier un certain nombre de plats à la carte ce jour là, à savoir :

-  une cocotte de rognons au thym et aux girolles. L’association de textures entre le croquant autour et le moelleux dedans, la purée grillée en accompagnement. Les amateurs d’abats se sont régalés.

- un mendiant de bretzel au chèvre et courgette servi avec la fleur en friture. L’assiette est joliment dressée. Si le bretzel se fait un peu oublier les autres produits sont bien présents, fondants et croustillants à la fois.

- une assiette de rouget et gambas aux ravioles d’écrevisses avec ses petits légumes et ses asperges vertes. La présence des herbes aromatiques et plus précisément du basilic vient donner une belle fraîcheur à ce plat que l'on devine déjà rien qu'en le regardant.

Nous n’avons pas résisté à prendre un dessert, pourtant il commençait à se faire tard …

- Comporté de rhubarbe et framboises recouvert d’un crumble d’amande et d’une glace aux figues, pour les uns. Acide mais rééquilibré par les framboises. - Et pour les autres, la crème brûlée à la verveine et aux framboises. Croustillante et rafraîchissante. J’ai apprécié la déco avec le nounours en guimauve, il n’avait rien à faire là mais j’aime tant ça !!

P1010546  P1010539  P1010535  P1010538 P1010551  P1010547

La Cocotte - 70 rue Boecklin - Strasbourg Robertsau. Cuisine du marché - plat du jour 8.50€ - plats de 15 à 25€