Par le froid qui continue à sévire en Alsace, j’ai eu une grosse envie de daube-carottes. Dis comme ça, ce n’est pas follement sexy… et pourtant !

Pour 6 personnes, prenez 1.5 kg de macreuse de bœuf découpé en gros cubes (5x5), 1.5 kg de carottes épluchées, simplement coupées en 2 si elles sont trop grandes (et tournées si vous êtes courageux et que vous voulez que ce soit encore plus joli), 250 gr de lard fumé coupé en gros morceaux, 1 boite de tomates pelées.

3 oignons, 2 gousses d’ail, ½ poireau et 1 carotte le tout coupé en brunoise pour faire le fond.

25 cl de vin rouge et 5 cl de madère, 1càs de concentré de tomate, de l’eau, sel, poivre, thym, laurier, sauge.

Faire fondre dans de l’huile les oignons/poireau/carotte/ail coupés en brunoise jusqu’à ce que les oignons soient bien transparents. Les ôter de la cocotte et réserver.

Rajouter un peu d’huile et faire saisir les morceaux de viande et de lard. Déglacer au madère. Remettre la brunoise poser dessus les carottes, les tomates pelées.

Verser le vin, le concentré de tomate, les aromates, sel, poivre et couvrir à hauteur d’eau. Lancer un gros bouillon puis réduire pour garder un bon petit frémissement et laisser mijoter 4h. On peut largement préparer le plat la veille, tranquille.

Sortir délicatement les carottes et les morceaux de bœuf et réserver.
Passer le reste de la sauce au chinois et faire réduire de moitié à gros bouillon. La sauce épaissira et les saveurs seront à haute concentration. Elle sera lisse, brillante, onctueuse… tout en écrivant, j’aimerais qu’il en reste encore pour m’en resservir une assiette avec un bon morceau de pain, bien croustillant... J'en étais où ??!!

Remettre le bœuf et les carottes dans la cocotte pour réchauffer et servir accompagnés d’une purée. Rien que pour ces types de plats là, j’aime l’hiver.