Un de mes plat préféré : le cari malais. Son intérêt : pour la cuisinière il cuit tout seul au four ; pour les convives, on fait dînette à table ! Il s’agit d’agneau cuit au four lentement avec des fruits…

Pour 8 personnes : 1.5 kg d’épaule d’agneau désossée, grossièrement dégraissée et coupée en gros cubes, 5 gros oignons, 3 gousses d’ail, 20 cl de lait de coco et 1 càs de noix de coco rapée, 2 bananes, 2 pommes, 1 poignée de raisins secs, 4 tranches d’ananas, 4 piments oiseaux, 1càs de curry (à doser selon sa puissance), ½  càs de graines d’anis vert, ½ càs de cumin, 1 càs de cannelle, dizaine de graines de cardamome verte, 1 noix de cardamome noire, sel, poivre.

Faire revenir les morceaux d’agneau, les oignons. Déglacer au lait de coco et transvaser dans un plat allant au four (et là, je ressors mon plat à baeckehoefe !). Dans un mortier mélanger et écraser toutes les épices avec l’ail. Ajouter dans le plat. Ajouter les fruits pelés et coupés en très gros morceaux. Couvrir à petite hauteur de bouillon. Placer au four à 160° et cuire 4-5 heures, un cari n’est jamais trop cuit ! La cuisson à la noix de coco, fait un plat peu appétissant à voir mais ça sent terribcari_malaislement bon lorsque l’on soulève le couvercle …

A table, présentez dans des ramequins les fruits frais coupés en petits dés (bananes, pommes, ananas) et préservés avec du jus de citron pour éviter l’oxydation. Présentez également des amandes effilées, des raisins secs, du chutney de mangue et/ou de la confiture d’oranges amères (selon que les invités préfèrent l’acide ou l’amère), de la noix de coco râpée. Chacun pourra s’amuser à mélanger tout ça avec la viande ou avec le riz. Le côté dînette, j’adore parce qu’en fait personne ne mangera tout à fait la même chose !