Ce week-end c’était la "fête des cuisines". Il paraît que c’est la 13e édition et je suis passée à côté des 12 précédentes ! Dans la presse régionale je vois une bonne vingtaine de restaurants qui s’affilient à l’événement, sur le site de la fédération des chefs de cuisine d'alsace, pas plus d’info … alors plutôt que les appeler les uns après les autres pour avoir leur menu, je me fie au choix d’une collègue à la recherche d’une bonne cuisine classique. Merci Catherine pour cette découverte.

Et oui, c’est vrai, pourquoi toujours courir après la nouveauté. Nous voilà, le dimanche midi au Cerf d’Or, porte de l’Hôpital à Strasbourg. Visiblement la clientèle est plutôt âgée et le menu de fête ne déplace pas les foules (2 tables !). Une décoration sobre et classique qui s’harmonise avec la carte. Un accueil chaleureux et efficace.

En apéritif un kir à la violette avec de petits amuse-bouches. - Un classique foie gras et sa gelée, bien, accompagné d’un pinot gris Froehn 05, seule incongruité le beurre au bord de l'assiette, comme si le foie gras n'était pas assez gras, étrange.... – Brochette de gambas et St Jacques avec son riz safrané, sans fioriture les St Jacques sont cuites comme il se doit, servie avec un Ephaistos du domaine de la vieille forge de Beblenheim qui relève bien le côté légèrement pimenté. – Tournedos de veau aux girolles avec une sauce à la crème à laquelle le morceau de pain ne résiste pas ! et quelques légumes, servi avec un St Emilion la cloche 05, bien rond encore sur le fruit – En dessert, une mousse glacée au Grand Marnier avec son petit verre d’alcool servi à part, mignon.

Ce repas nous a fait très plaisir, pas de quoi le chanter sous les toits mais cela faisait bien longtemps que nous n’étions plus allés au restaurant pour un menu aussi classique. Mais quand les produits sont bons et bien préparés, cela mérite aussi le détour.

Franchement le tout pour 35 €, ça aurait été dommage de ne pas en profiter !
Je déplore juste une communication minimaliste pour des restaurateurs qui se décarcassent à participer à de telles animations pour finalement si peu de clients.