Les amis du Schnaeckele ont eu la chance de vivre une nouvelle soirée extraordinaire de partage et de chaleur autour du four à tartes flammées chez Oncle George à Pfettisheim.

Thomas a accueilli le convivium pour un atelier aux origines du goût de cette tradition populaire. Le choix méticuleux des produits locaux qui agrémentent ses flamms y compte pour beaucoup. Tout dans l'esprit "slow", il privilégie les producteurs locaux qui fournissent les ingrédients de bases : la farine, le fromage blanc et la crème fraiche, le lard, les oignons et les échalotes. Plaisir gustatif assuré.

Tous ont mis la main à la pâte. D'abord apprendre l'importance de bien soigner le "chef", ce reste de pate qui sert de levain aux fournées suivantes. Ensuite avoir le "rouler-ramener" juste pour étaler joliment la pâte et la glisser sur la planche, et hop. Garnir généreusement mais pas trop, pour que le fond de tarte supporte encore le poids de la garniture, et surtout répartir équitablement les ingrédients sans déborder. Entretenir les braises dans le four, faire place net avec le balai pour y déposer le chef d'œuvre de simplicité. Rôle vaillamment assuré par Gilles, c'est chaud et ça brûle ! S'entrainer à blanc sur le jeté-d'un-coup-sec-de-la flamm-dans-le-four avant de le faire pour de vrai en priant qu'elle n'atterrisse pas en calzone… Salée, sucrée, vous aurez compris que nous "flammsaiolo" d'un soir se sont bien amusés !

Dans un poste précédent je vous avais déjà parlé de la salade verte proposée chez Oncle George. Et bien le secret réside dans un savant équilibre de trois huiles différentes agrémentées de vinaigre balsamique. Un autre régal de simplicité.

Thomas est à l'image de son restaurant, simple, chaleureux, généreux et authentique. Amateur de tartes flambées acceptez de prendre tout votre temps pour venir redécouvrir le vrai goût de nos traditions.